Définitions

Dernière mise à jour de la page: 17/07/2010 23:22

 

Respiration relaxante

Inspirer : 7 secondes Garder : 4 secondes Expirer : 8 secondes
Geno, le: 29/09/2015


 


Exigence

En philosophie, une exigence morale est un critère de comportement qui répond à une norme sociale ou à un idéal éthique.
Wikipedia, le: 08/12/2013


 


Attente

Une attente est définie comme l'action de compter sur quelqu'un, sur quelque chose, une espérance, une prévision (répondre à l'attente de ses amis, contre toute attente)1.
Wikipedia, le: 08/12/2013


 


Sentiment amoureux & amour

Sentiment amoureux & amour


Selon moi, ce qu'on appelle le "sentiment amoureux" n'est en fait qu'un stimuli hormonal (sensation physique), illusoire (car idéalise la personne), spontanée (et donc instantané) qui extériorise une pudeur toute particulière (ressenti personnel interne).

Les sentiments, comme l'humeur régissent du niveau hormonal. Les femmes lors de leur règles ou les hommes lors d'une envie sexuelle voient leur humeur changer. Les personnes présentant des problèmes au niveau de la thyroïde présentent des problèmes hormonaux mais également d'humeur. L'humeur, les sentiments dépendent donc des hormones.
Les phéromones, l'endorphine, l'ocytocine et l'adrénaline subtilement équilibré et émises dans un timing particulier fournissent ce sentiment amoureux. Sentiment qui n'est jamais très long sur la durée. Mais qui peut être très intense. Lorsque les phéromones et l'adrénaline sont en plus grande quantité que l'endorphine et l'ocytocine provoquent entre ces deux personnes, ce qu'on appelle un coup de foudre.
Bien sûr cela n'est pas que hormonal - ça n'est pas mécanique. Une certaine longueur d'onde (ou sensation de même longueur d'onde) permet à ces hormones de communiquer entre deux personnes, cet état électro-magnétique (aura, charisme) entre ces deux personnes les placent dans un état capable de recevoir l'énergie (électrique, chimique et magnétique) de l'autre. Cette sensation de bonheur est générée par l'endorphine, la sensation d'attachement par l'ocytocine, la sensation de désir par les phéromones et l'adrénaline étant présente pour donner la fougue nécessaire au rapprochement; l'accélération cardiaque et donc d'une certaine manière au désir.

Ce qui stimule ces hormones est lié au visuel, à l'odeur ou à l'image qu'on a de la personne, comme par exemple dans le cas de l'amour platonique ou de l'amour virtuel. Dans ce dernier cas, l'espoir et l'exigence peuvent amplifier les ressentis. Internet offre la possibilité à deux personnes qui communiquent de communiquer avec moins de limite (distance physique), moins de tabous (anonymisé par un écran) mais aussi par une première expression souvent écrite, donc plus réfléchi mais sujette à des mal-entendus. Ce stimuli est alors une réaction interne face à un évènement externe. C'est donc cet environnement qui créé la possibilité dans notre système interne de réaction physiologique (afflux d'hormones).

Prenant en considération ces changements physiologiques, ce qui est perçu alors de l'autre est déformé; car idéalisé, exigé ou espéré. Il y a donc ce voile qui se créé. Les yeux sont directement liés au cerveau et donc influencé par les hormones. Quand on dit d'une personne qu'elle est "sur son nuage" en réalité, c'est à prendre au sens propre : cette sensation de légèreté est lié au changement hormonal. Cette même personne sans ces changements serait la voir telle qu'elle est et la considérer comme ce qu'elle est : un être humain unique générateur de situations. La réalité est par définition superposé à nos sens. La réalité n'existe que par nos sens. La réalité est donc subjective et donc influençable. Rien n'existe sans interprétation et donc rien n'est complètement neutre ou "vrai". L'illusion de l'amour n'est pas dans le fait que l'amour n'existe pas ou le sentiment amoureux n'existe pas. L'essence de cette illusion est interne à chacun car cette essence nous relie les uns aux autres. L'amour inconditionnel nait d'une lucidité et une objectivité maximale, d'un recul galactique sur ce qui est. Ce recul éliminant de lui même la notion de désir, de (dé)plaisir, d'espoir ou d'exigence, il créé une relation qui semble directe entre soi et le tout, entre le "ça" et le "surmoi" de telle manière à se sentir relié en chaque être vivant. Un peu comme un hymne à la vie sous toutes ces formes.

La spontanéité se fait d'elle-même, sans cause extérieure. Son essence est donc interne. Une réaction spontanée est très souvent lié à un ressenti temporel et donc très souvent instantané (lié à un instant) donc court dans le temps. Ressentir le "sentiment amoureux" pour une personne est normalement un processus naturel. Ressentir le "sentiment amoureux" n'est donc pas réfléchi. L'amour en lui même, d'une personne pour l'autre peut être réfléchi. Avoir un ressenti, exprimer un sentiment, est lié au temps : à moins d'avoir une pathologie, un ressenti n'est pas censé être permanent. Si je dis ressentir de l'amour, c'est par comparaison à l'instant précédent. Quel que soit ce qui est ressenti, à partir du moment où il est exprimé, le ressenti prend toute sa valeur aux yeux de l'autre au moment où il est exprimé et n'existe qu'au moment où il est exprimé. Cette expression relève de la pudeur.

Exprimer ses sentiments, quels qu'ils soient relèvent de la pudeur : la difficulté de se confier, ou alors d'exprimer ses sentiments nait de l'extériorisation de son état psychologique et physiologique. Il est exprimé par des mots, par un regard, un geste, qui dévoile une partie de soi des plus intimes qui puisse exister. Si la pudeur est estimée être franchie au delà d'un contact à moins de 5 cm, qu'en est-t-il lorsqu'il s'agit de parler, d'exprimer, de son état intérieur envers quelqu'un qui exprime également une attirance ? La difficulté de communiquer ses sentiments est un mécanisme naturel de protection de son mental face à ses réactions hormonales. Je pense que les personnes qui expriment les mots "je t'aime" facilement le font car ces mots prononcés sont réfléchis.

C'est pour cette raison que dans une relation virtuelle ou platonique les ressentis amoureux sont plus intenses, car ces mots tant espérés sont bien plus facile à exprimer à l'écrit loin de son partenaire que de vive voix sous le regard aimant de la personne.

Tout cela relève du sentiment en lui même.

L'amour en lui même est très simplement défini par le bonheur du bonheur de l'autre. Se basant sur cette définition, dire "je t'aime" implique moins de pudeur, mais plutôt une forme d'engagement et donc plus lourd à exprimer.

Je pense sincèrement que "je t'aime" a perdu toute sa valeur, lorsqu'on a voulu mettre en avant le plaisir instantané (matérialisme). Le rapport au sexe influençant directement les relations, le rapport à l'argent, à la nourriture mais également aux "autres" (population locale).
L'amour a été influencé par notre environnement. La façon d'aimer a changé. La responsabilité qu'elle implique s'est effacé au profit du perfectionnisme (concept commercial) en espérant "toujours mieux" au même titre qu'on veut "toujours plus", pour être "toujours mieux". Au point où "avoir plein de conquêtes" est devenu plus glorieux que "d'être avec une femme depuis tant d'années". D'ailleurs le mot "conquête" dénature l'humanité qu'il peut y avoir en son partenaire. "Avoir" a pris le dessus sur "Être" : c'est de là que le superficiel est né : on a commencé à confondre "être" avec "avoir" à un tel point où pour "être" il faut "avoir" ! La beauté extérieure est devenue prioritaire face au bonheur intérieur : la pudeur a peu à peu perdu du territoire, d'où l'exhibition de plus en plus de monde, et l'instabilité des couples.

"Pourquoi tu m'aimes ?"
Y répondre peut être simple (grâce au recul), peut être impossible (car de l'autre côté, l'amour est ressenti) et peut être plus subtile que ça. La sensibilité des personnes étant un facteur important. L'existence de la question est une intention. Une intention de bâtir quelque chose de solide ou de détruire quelque chose de fragile, peut être une demande de réconfort ou plein d'autres choses encore. Mais c'est l'intention qui est derrière la question, qui importe. L'importance de la communication est là : comprendre et reconnaitre l'intention le besoin derrière les mots.

Au jour d'aujourd'hui, j'ose dire à ma chérie "je t'aime" - dans les deux sens que j'ai exprimé dans ce texte.

Si j'ai essayé de décortiquer tout ça ici, il n'empêche que ce sentiment reste le plus beau, tout simplement car il génère du bonheur entre deux êtres vivants, et sans cela, je ne serais pas là à écrire ceci (je remercie mes parents), à travers ces outils (les parents des inventeurs de chacun des outils nécessaire à la communication). L'amour est en fait fractal : quand on s'aime soi même, il est plus facile d'aimer l'autre. C'est (censé) être l'essence de chaque religion (liens entre humains). N'oublions pas que c'est la politique (intérêt d'un leader) qui ont créé la compétition entre les groupes (conflits).


GenOminD, le: 04/11/2013


 


Conscience, densité et dimensions

Mathématique
1ère dimension : ? existence du positionnement
2ème dimension : x,y positionnement sur le plan : abscisse / ordonnée
3ème dimension : x,y,z positionnement dans l'espace : abscisse / ordonnée / profondeur
4ème dimension : x(t),y(t),z(t) positionnement dans l'espace-temps : pour chaque composante, la notion de temps y est importante
5ème dimension : [r1]->{ x1(t), y1(t), z1(t) } , [r2]->{ x2(t), y2(t), z2(t) } , [r3]->{ x3(t), y3(t), z3(t) }
positionnement dans l'espace-temps, relatif à une réalité particulière : x(t),y(t),z(t)


Densité cosmique
1er densité cosmique : existence la partie la plus élémentaire de Tout. Tout a besoin d'exister pour qu'il puisse être perçu
2ème densité cosmique : action/réaction cette partie élémentaire doit interagir avec d'autre afin de créer des ensembles
3ème densité cosmique : stimuli sous certains conditions définies par la partie la plus élémentaire et ses interactions, naissent des ensembles plus complexe
4ème densité cosmique : implication selon les lois d'ensembles plus complexe, d'autres lois se créent, permettant à ses ensembles d'interagir
quel que soit leur dimension d'existence (une molécule existe dans l'infiniment grand)
5ème densité cosmique : intuition c'est dans l'intuition et dans une forme particulière d'amour que naissent des consciences et des mémoires.


Densité de conscience
1ère densité de conscience : pas eux - aucune faculté de communication et sociabilisation avec des groupes étranger
2ème densité de conscience : moi - esprit (plaisir instantané / colère rapide)
3ème densité de conscience : moi&eux - esprit matérialiste, le bonheur passe par les biens, compétitivité
4ème densité de conscience : soi - esprit de partage, le raisonnement, le bonheur est là grâce à autres, complémentarité
5ème densité de conscience : nous - la raisonnement fait place à l'intuition, l'esprit fait place à l'information, union


Conscience
action/réaction : il y a une action et réaction pour chaque partie élémentaire
stimuli/réponse : (1) il y a une volonté d'action et de réaction (d'une personne au nom du groupe)
stimuli/réponse individuelle : (2) il y a une volonté de réaction de la part d'un individu
similarité/différence : capacité à décider en fonction de l'appartenance
raison : utilisation de l'environnement pour émettre la probabilité/possibilité de causes/conséquences
loi : utilisation d'un ensemble d'environnement et de groupes et familles pour définir des permissions et interdictions communes
pouvoir : les décideurs des lois ont ce qui leur permet de décider au nom d'un groupe, d'une tribu, d'un pays
galactique : diffusion d'informations, de décision et de communication à travers la planète entière. Conscience d'être dans un ensemble plus grand.
éthique : en tant qu'individu, nous avons une limite dans nos actions qui est celle des autres
co-création : créer en tant qu'humains unis

(1) stimuli/réponse : réaction au nom d'une famille, d'un grope
(2) stimuli/réponse individuelle : réaction au nom de sa propre personne, conscience de sa propre personne


GenOminD, le: 08/01/2012


 


Voyance

La voyance, clairvoyance ou double vue est la faculté de voir les choses dans le passé, le présent ou l'avenir par l'intermédiaire d'un objet de divination. Exemples : le tarot, le pendule... Il y a plusieurs types de voyants : ceux qui ont reçu ce de nature, ils sont nés voyants, se sont les médiums. Il y a ceux qui l'ont acquis par la pratique d'exercices concrets, destinés à développer ces capacités inhérentes de la nature humaine, et ceux, qui a la suite d'un traumatisme, ont vu leur structure intérieure altérée.
le: 30/10/2007


 


Voyage astral

Voyage que fait l’esprit dans un contexte cohérent et apparemment réel tandis que le corps ne semble pas être en état de repos. Cela est étrange car on perçoit ce qui nous entoure, les choses dont on est sur que c’est réel mais l’esprit se concentre sur ce qu’il a généré (le rêve). C’est donc une sorte de rêve éveillé dans lequel on a des sensations doubles (perception du monde réel et le fait qu’on se sente vraiment présent dans notre rêve à cause de la cohérence du contexte).
le: 30/10/2007


 


Télépathie

Le terme télépathie a été forgé par Frederick Myers en 1882 pour définir la communication par la pensée, et à distance, avec le psychisme d’êtres vivants. Cette communication, connue aussi sous l’appellation transmission de pensée, s’effectue c sans mettre en jeu nos cinq sens habituels.
le: 30/10/2007


 


Télékinésie

Faculté de faire mouvoir des objets par la force de la pensée, sans contact physique, et cela à distance.
le: 30/10/2007


 


Rétrocognition

La rétrocognition équivaut à la perception d'événements passés et constitue par conséquent l'inverse de la précognition, mais relève, comme cette dernière, du domaine de la clairvoyance.
le: 30/10/2007


 


Radiesthésie

Le mot radiesthésie est formé du latin "radius" (rayon) et du grec "aisthésis" (sensation). il s'agit de la perception d'énergies radiantes, la faculté de percevoir la présence de substances souterraines (eau, métaux, pétrole, corps) au moyen d'un petit pendule ou d'une baguette appropriée. Ethymologiquement, radiesthésie signifie "être sensible aux rayonnements" : c’est la prise de conscience, de la sensation des vibrations ou des radiations émises par un être vivant ou minéral.
le: 30/10/2007


 


Psychométrie

Capacité de percevoir, en touchant et en regardant un objet, les particularités de son histoire et de celle de son propriétaire. Les événements ou les personnages qui ont eu une relation avec ces objets sont racontés et décodés par les ondes que l'objet dégage.
le: 30/10/2007


 


Psychokinésie

La psychokinésie est la capacité de l'esprit à influencer la matière. C'est une faculté qui permettrait à certains d'exercer une influence sur les processus mentaux d'autres personnes, à distance et sans contact, par la seule intervention de leur énergie psychique.
le: 30/10/2007


 


Projection Astrale

Faculté de pouvoir sortir de son corps, autant en rêve que consciemment. Aussi appelé Voyage Astral, cette faculté intervient c quand le corps astral est projeté dans la dimension astrale, où les choses sont sensiblement différentes du monde réel. Lorsqu'on réussit une projection astrale, on peut voyager dans d'autres plans, avoir accès à nos vies antérieures... Le corps astral serait la réplique exacte du corps physique qui l'abrite, mais il serait fait d'une matière infiniment plus ténue, lumineuse et translucide.
le: 30/10/2007


 


Précognition

La précognition désigne un type de perception extra-sensorielle d'événements futurs. Parmi les plus grands noms de la précognition, il convient de citer Nostradamus. La précognition s'avère la plupart du temps spontanée. Elle s'accompagne d'une intensité émotionnelle très forte, y compris chez des sujets ne s'étant jamais révélés particulièrement prédisposés à la voyance. La précognition spontanée se manifeste principalement pendant le rêve, d'où le terme "rêves prémonitoires".
le: 30/10/2007


 


Nirvana

- Dans le bouddhisme, c’est l’extinction du désir humain, entraînant la fin du cycle des naissances et des morts. Extinction du karma - en langage familier c’est le Bonheur Absolu - ou état de délivrance intellectuelle et affective qu’on obtient par le renoncement au vouloir vivre, aux intérêts de son individualité et aux illusions des sensations. C’est aussi un terme sanscrit désignant au sens littéral l’extinction, la perte du souffle, au sens de suprême apaisement. C’est l’extinction du moi dans le soi. Le nirvana est un débarras de la souillure de l’attachement et des passions, c’est l’apaisement suprême. Son essence est suprême. Il achemine vers l’infini et l’extinction des pensées. - Nirvana, être inconsciemment conscient ou consciemment inconscient. L’acte est si direct si immédiat qu’aucun processus intellectuel ne peut trouver d’espace pour s’y insérer et le mettre en place. Raisonner de manière aussi juste que claire. Le concept de contrainte devient alors inexistant. - Nirvâna signifie "Non-né" ou "Extinction". C’est l’extinction complète des phénomènes. Etat de dissolution du Moi individuel, l’ego. Il n’y a plus de naissance, plus de devenir, plus de disparition. Un esprit qui entre dans le nirvâna se fond complètement et définitivement avec le cosmos. Le karma étant redevenu pur, sans causes ni conséquences, la transmigration n’a plus lieu d’être. L'esprit éveillé sort donc du Samsâra, le cycle infernal des réincarnations. - Dans le même sens, la troisième des Quatre Nobles Vérités affirme qu’il existe un état de cessation de la douleur (dukkha) : le nirvana. Lorsque le désir, qui est à l’origine de la souffrance, cède la place au renoncement, lorsqu’il s’éteint comme une flamme privée de combustible, alors le karma est neutralisé, la renaissance est abolie, et c’est l’entrée dans le nirvana. - Niveau de conscience différent dans lequel on possède des capacités de reflexions, de penser libre de notre karma (vécu, vies antérieures)
modifiée le: 30/10/2007


 


Karma

Selon les religions ou les philosophie c’est soi l’ensemble des évènements qu’on a pu vivre depuis notre naissance soi l’ensemble de nos vie antérieures. Si on considère notre naissance, la naissance de notre esprit, l’ensemble des évènements vécu englobe nos vies antérieures.
le: 30/10/2007


 


Intuition

Forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement.
le: 30/10/2007


 


Introspection

Il s’agit de chercher à se connaître, de se demander pourquoi on est comme on est à l’heure actuelle, de trouver des questions auxquelles on peut penser quand on pense sur nous même. Ceci ne peut se faire que par soi-même. Ce qui peut pousser à faire ça, c’est de se remettre en cause.
le: 30/10/2007


 


Instinct

Impulsion qu’un être vivant doit à sa nature; comportement par lequel cette impulsion se manifeste. [...] D’instinct : d’une manière naturelle et spontanée.
le: 30/10/2007


 


Intention

Vecteur inconscient de la volonté
le: 30/10/2007


 


Intelligence

Savoir utiliser l’information au bon moment. L’intelligence et la connaissance sont liée mais pas nécessairement dépendant.
le: 30/10/2007


 


Connaissance

Ensemble de tout ce que peut retenir un humain.
le: 30/10/2007


 


Divination

Art de prévoir l'avenir en utilisant diverses s naturelles et psychologiques. Parmi ces s utilisées par les devins, oracles, sorcières..., on trouve la prophétie qui est une intuition pure à l'état de veille, mais aussi les hallucinations obtenues par l'absorption de certaines plantes, l'hypnose ou la transe, l'astrologie par l'étude des astres ou la cartomancie obtenue par le triage des cartes.
le: 30/10/2007


 


Empathie

Terme issu du grec "dans" et pathê "affection". L'état d'empathie, ou la qualité d'être empathique, consiste à percevoir avec précision le cadre de référence interne de l'autre, les composantes émotionnelles et les significations qui s'y attachent, comme si l'on était la personne elle-même mais sans jamais perdre de vue le "comme si". cela signifie saisir la douleur ou le plaisir de l'autre comme l'autre les ressent et en percevoir les causes comme lui les perçoit. L'empathie suppose que vous soyez sensible
le: 30/10/2007


 


Clairvoyance

Pouvoir ou faculté naturelle qui peut se développer de façon consciente. La clairvoyance permet de percevoir des objets ou des événements sans l'intervention d'un agent ou d'un objet de divination. Exemple : la prophétie
le: 30/10/2007


 


Chaos

Ordre dépendant de trop d’éléments et constituant un état final peu prévisible et apparement désordonné.
le: 30/10/2007


 


Champs magnétique

Zone qui entoure un aimant ou un corps alimenté ou non mais forcément polarisé, dans laquelle se manifestent certains phénomènes d'attraction et de répulsion, comme par exemple pour deux aimants qui ont chacun un pole Nord et un pole Sud. Ce champ est pour les matériaux passifs (fil, câble, résistance, …) résultant d’un champ électrique. On peut associer un champ magnétique à un champ électrique comme une tension à un courant.
le: 30/10/2007


 


Anti-Patience (notion personelle)

L’anti-patience est l’art de compresser le temps. Ce qui signifie jouer avec les énergies que gouverne notre esprit. Occuper notre esprit pendant que le corps est en inactivité, forcer une réflexion intéressante. A l’inverse on peut chercher à s’ennuyer pour le faire passer plus doucement soi en utilisant des énergies négatives (mauvais souvenirs…). J’appelle ça anti-patience car d’un point de vue subjectif il n’y a plus d’attente.
GenOminD, modifiée le: 30/10/2007


 


Aléatoire

La notion aléatoire, qui est liée au hasard et au chaos est très subtile. Il s’agit de la notion de non-prévisibilité, c'est-à-dire que tout ce qui est dans un état aléatoire n’est par définition pas prévisible.
le: 30/10/2007