Conscience

Dernière mise à jour de la page: 17/07/2010 23:22

Ces phrases ne cherchent pas à représenter ou raconter quelque chose de vrai, à chacun d'avoir son opinion, elles sont juste là pour aider à l’introspection... Ce qui suit un > « peut » être une réponse à une question que je me pose ou qui est posée par la phrase.

[ Afficher la page complète ]

Violence et nature


Si on film un tigre entrain de dépioter une mignonne biche, un rapache entraint de dépioter un beau petit lévrier, ou encore un serpent entrain de bouffer un chien, ou encore deux mantes religieuses faire l'amour, ou encore comment un requin bouffe un poisson coffre, ou encore un ours qui boufferait un cochon, ou encore… je continue ? Non.

La Nature est violente. Mais sa violence n'est pas discutée.

Ces images sont horribles mais pas à cause de ce qui arrive à ces animaux, mais à cause du fait que ça soit fait aussi massivement, sur autant d'animaux. Mais pourquoi est-ce fait ainsi ? Parceque nous sommes trop : trop concentrés, trop consommateurs (je dis tjs, ne pas trop manger de viandes), trop con (de se toujours se battre au lieu de créer), trop avides (j'ai beaucoup, mais je veux plus - que ça soit liberté, argent ou pouvoir), trop orgueilleux (lorsque nous nous confortons dans une situation même si tout prouvent que cette situation est malsaine), trop pêcheurs (l'envie, le désir, le mental poussent à s'auto-détruire, et en masse, ça pousse au chaos et à la destruction).

Ne soyez pas choqué de ce qu'on leur fait mais plutôt de la nature humaine - à être dans "le plus, toujours plus" car c'est ça le vrai mal de notre société, de notre race, de notre espèce, de chacun de nous.

L'homme outrepasse pour son profit, et son pur profit, que ça soit d'être "de lumière" (au dessus des autres) ou que ça soit d'être "de matière" (mieux que les autres)

Alors, soit on outrepasse la Nature, en refusant toute forme de violence, se faisant végétarien, se faisant soi disant "être de lumière dans la paix, la compassion" - soit on outrepasse notre propre nature, en ne cherchant à rien outrepasser mais en acceptant tout ce qui est tel qu'il est.

En tant qu'espèce intelligente et après et seulement après sensible, nous devrions nous charger de notre propre conservation - cette conservation étant elle même chargée de nous maintenir dans un mode de vie sain.

Cette conservation qui devrait être naturelle nous a été enlevé le jour même où petits, nous mangions du gluten en regardant un écran hypnotiseur. À quel point les musiques des années 80/90 sont mémorables ? À quel point les adulescent/adultes se souviennent que trop bien de leur dessins animés ?

"Nous sommes des esclaves Néo" … non pas parce que nous travaillons, ce travail a ou peut avoir une utilité d'ordre locale, sociale voir globale, ex : je travail donc paies des impôts et ces impôts paient ceux qui ne travaillent pas - nous sommes des esclaves de notre mental, de la routine, d'un cerveau atrofié par le manque de créativité, de responsabilité, de tolérance, d'empathie, de respect - à force de vouloir du pouvoir sur notre vie, on en perd son sens : se reproduire, maintenir un environnement propice à notre évolution et à notre protection, et transmettre ce que nous savons.

Se reproduire = faire un enfant et faire en sorte que cet enfant ne manque de rien et grandisse et évolue dans une environnement sain. Ce qui semble compliqué pour la majorité de l'humanité à cause de ses hormones. Cette envie qui se fait passer pour un besoin de rapport sexuel couplé à un manque de responsabilité pousse les humains à se reproduire sans réfléchir et sans responsabilité.

Transmettre = la vie d'un humain conscient ressemble à un apprentissage constant de son environnement et au delà. Il ne se limite pas à une bataille contre qqch ou au plaisir "carpe diem"- il cherche à se rendre utile, à se dépasser, il cherche à aller au delà ce qu'il perçoit ce qui le tend vers une sagesse. Parmi les humains, il y a - parmi d'autres - ceux qui préfèrent se rattacher à du concret et travailler avec la terre et les matériaux. Personne n'est critiquable et chacun à son rôle à jouer dans sa propre vie et dans la vie de l'humanité. Si ne nous sommes pas tous un de manière physique, nous humains sommes tous relié par une base génétique et une conscience


Gen0minD, le: 07/06/2015